La Boîte-à-nez

La Boîte-à-nez, créée en 2018 par Marylène Rouiller, la clown de théâtre et d’intervention Marlo, est un outil de travail pour favoriser la création et la transmission de la pratique clownesque, ainsi que la reconnaissance de cette forme de jeu masqué.

Marylène Rouiller

Clown et maîtresse clown depuis 2005, elle a transmis régulièrement la pratique clownesque au Zarti’Cirque à Sainte-Croix jusqu’à aujourd’hui, mais aussi ailleurs de manière ponctuelle sous forme de stages (France, Bénin, Togo, Genève…). Elle est active dans la sphère clown romande en tant que créatrice de spectacles, avec la Brigade d’Intervention Clownesque (BIC) qu’elle a co-créée, et en tant que clown d’intervention auprès des personnes âgées/handicapées avec les associations Fil rouge et Hôpiclowns. Elle a développé une pédagogie clownesque pour enfants, adolescents et surtout pour adultes, professionnels du spectacle ou non, qui a porté ses fruits puisque déjà une dizaine de clowns professionnel.le.s jouent suite à sa formation.

Vision de la figure clownesque de Marylène Rouiller

« J’envisage la pratique clownesque comme une invitation à l’expression de la liberté de l’acteur, l’actrice qui est derrière sa clown. Nourrir sa créature, lui offrir son énergie, son imaginaire, ses forces et surtout ses faiblesses, c’est accepter de se révéler au monde sans compromis, sans accommodation, avec humilité et générosité. Les clowns sont nécessaires, car elles et ils soulagent les maux humains, en se positionnant « en-dessous », dans l’espace du ridicule,  pour recueillir nos déchets émotionnels. En acceptant cette posture, ils et elles deviennent immenses à nos yeux, indispensables à notre cœur pour sa survie parfois, pour sa légèreté en tout cas. Provocateurs d’émotions, créatrices de sensations, ces êtres exceptionnels et fragiles transforment le quotidien, l’anodin, les petits riens en matière à jouer, ouvrant ainsi le coeur et l’esprit à plus de liberté, de fantaisie et de joie.

Les clowns sont à la fois tellement proches et si décalés pourtant…

Proches parce que dans le rapport de jeu, scénique ou d’intervention, il n’y a pas de séparation. Le lien entre les clowns et le public est direct. Ce clown est là dans l’ici et maintenant de cette rencontre particulière. Le moment vécu est privilégié et non reproductible. Donc chaque apparition de clown est unique. Décalés parce que la figure clownesque s’inscrit dans les marges, en contre-point. Sa présence met en lumière tout ce qui existe en-dehors de la normalité, du commun, du convenu. »

La pédagogie des 5C

Marylène Rouiller est une chercheuse de clown. Elle accompagne l’éclosion et le chemin de chaque clown à la lumière des 5C, Confiance-Conviction-Conscience-Compassion-Connerie. Cette clown-philosophie met l’accent sur les particularités individuelles et l’expression du potentiel comique et poétique de chaque clown. L’exigence de bienveillance du regard, l’absence de jugement et une pratique non-autoritaire de la guidance assurent un cadre d’expérimentation et de jeu où la liberté d’être pleinement est favorisée.

La pédagogie des 5C, développée depuis 2005 par Marylène au fil de ses expériences et rencontres, est évolutive et met les clowns au centre du processus d’apprentissage, devenant ainsi acteur, actrice de leur rythme d’assimilation. Le choix de travailler avec des groupes restreints permet, quelque soit le niveau de chacun.e, de faire avancer chaque clown selon son engagement et sa disponibilité.

Les outils utilisés pendant les cours, stages et labos sont la méditation et l’enracinement, le yoga et la danse spontanée, les différentes techniques de jeu clownesque inspirée par la vision de Lecoq et enrichie par le chemin singulier de Marlo, ainsi que des improvisations en solo, duo et trio.

L’intergénérationnalité

Des labos clown intergénérationnels sont proposés à la Boîte-à-nez. La possibilité de jouer ensemble, grandEs et petitEs clowns ouvre pour chacunE des chemins différents pour développer sa figure clownesque singulière. Le partage de la pratique avec des personnes de tous les âges impose une grande qualité d’écoute et une ouverture à l’autre avec beaucoup de liberté et de légèreté. Le nez rouge crée un pont de compréhension mutuelle des générations qui passe par le rire et une autre vision d’être “enfant” ou “adulte”, en dehors des codes sociétaux établis.

Boite-à-nez | Atelier de création et formation clown à Lausanne, Suisse romande